Espace vétérinaire
Vous êtes maintenant dans la section du site réservée aux vétérinaires. Si vous n’êtes pas un vétérinaire, veuillez visiter notre section dédiée aux propriétaire d'animaux de compagnie afin d'obtenir la meilleure expérience visiteur possible.
Accéder à l'espace propriétaire

Symptômes d’allergie chez les chiens et les chats

Parlons des symtômes de l’allergie

Le symptôme le plus apparent d’une maladie atopique est le prurit. Le prurit est causé par une inflammation de la peau, généralement sur les pattes, la tête, l’aisselle ou l’aine. Les chiens se lèchent ou se mordent souvent les pattes et se frottent alors la tête sur le sol ou sur d’autres objets. Les chats font généralement trop leur toilette.

Symptômes d’allergie chez les chiens et les chats

L’inflammation de la peau associée aux démangeaisons est un symptôme important et pour diagnostiquer correctement la dermatite atopique, il est important de savoir dans quel contexte, à quels moments et à quel point le chien ou la chatte se gratte.

L’inflammation de la peau peut être accentuée par des infections bactériennes (Staphylococcus) ou à levure (Malassezia), qui doivent également être traitées. Les infections récurrentes au niveau des oreilles sont également souvent causées par une allergie (dans plus de 75 % des cas).

Des signes tels que des rougeurs, des égratignures superficielles, une décoloration de la fourrure (due à un léchage / toilettage excessif) et la perte de poils indiquent également la gravité de l’allergie. Selon la durée et la gravité du problème, les lésions peuvent varier entre l’érythème (rougeur), l’hyperkératose (kératinisation) et la lichénification (épaississement) de la peau. Parfois, les chiens et les chats atopiques ont les yeux larmoyants, font de l’asthme ou éternuent. Il peut parfois y être question de symptômes digestifs.

Les symptômes peuvent être observés tout au long de l’année ou seulement pendant une saison particulière, selon les allergènes qui déclenchent la réaction allergique. Les premiers symptômes apparaissent généralement vers 1-3 ans (dans environ 75 % des cas). Des symptômes apparaissent occasionnellement chez les animaux de moins de 6 mois.

Diagnostic

Tout prurit n’est pas dû à une allergie ; un diagnostic précis nécessite donc un examen médical approfondi, y compris des antécédents cliniques complets. Toutes les autres causes connues de démangeaisons, telles que les parasites et les infections, doivent être traitées ou exclues avant de pouvoir diagnostiquer une allergie.

Il est crucial de confirmer et d’identifier les allergènes responsables. Le Test Sérologique Next+ fait appel à la technologie la plus récente en matière de test sérique des IgE, en utilisant trois anticorps monoclonaux exclusifs provenant d’une IgE recombinante spécifique, ainsi que des bloqueurs CCD, ce qui permet d’obtenir le plus haut niveau de spécificité et de sensibilité.

Lire la suite

Traitement

La dermatite atopique est une maladie à vie, c’est pourquoi tout traitement doit être poursuivi à vie. La meilleure solution consiste à éviter tout contact avec l’allergène responsable, mais la plupart du temps cela n’est pas possible. Le choix recommandé pour traiter l’atopie est donc l’immunothérapie.

L’immunothérapie est le seul traitement qui permet d’arrêter la progression de l’allergie, en rendant le système immunitaire moins sensible, ou totalement insensible, aux allergènes responsables de la réaction allergique. Il n’existe qu’une seule immunothérapie sous licence en Europe, la Thérapie Artuvetrin®. Il s’agit du produit de choix dans le cadre de la réglementation européenne sur les médicaments.

Lire la suite